L’histoire du festival

Le Festival international du Film francophone de Tübingen et Stuttgart est le rendez-vous allemand  avec le cinéma francophone par excellence.

Le Festival international du Film francophone est un festival grand public, qui aussi bien par l’intermédiaire de films qu’au travers d’ateliers et autres événements, a pour vocation de jeter des ponts culturels non seulement vers la France, mais également vers l’ensembles des pays francophones, comme le Canada, la Belgique, la Suisse et les pays d’Afrique …

Depuis 2005, le festival a su s’établir comme la plateforme essentielle d’un jeune cinéma francophone encore méconnu. Un tel profil englobe une sélection de grande qualité de films en Compétition, de nombreux invités internationaux et des sections parallèles qui abordent des thèmes actuels de la société française à travers le 7ème art.

Histoire du festival

Le Festival international du Film francophone existe déjà depuis 1984 . Lors d’une nuit bien arrosée, Pierre Achour et Michel Friederici, critique à Tübingen, eurent l’idée de créer un festival du film consacré au « monde francophone ». Une idée qui coulait de source, étant données l’histoire des relations étroites avec notre voisin d’outre-Rhin. Grâce à l’engagement de nombreux amis et à un budget modeste, le festival put démarrer.

Aujourd’hui, le Festival international du Film francophone est un festival qui parvient à rassembler un public nombreux. Chaque année,une centaine de films sont présentés dans plus de 9 salles de la région, entre Tübingen et Stuttgart. Le festival est devenu, y compris pour le public professionnel allemand, un rendez-vous incoutournable avec le cinéma international de langue française.

Des invités venus du monde entier…

sont venus faire l’histoire du Festival de Tübingen:

Sandrine Bonnaire, Annie Girardot, Luc Besson, Richard Bohringer, Leo Carax, Benoît Delépine und Gustav Kervern se sont laissés séduire par le charme de la ville universitaire Tübingen, tout comme Fanny Ardant, July Delpy, Jean Rouch, Hanna Schygulla, Alain Robbe-Grillet, Jean Marc Barr, Tony Gatlif, Jean Pierre Léaud, Cédric Klapisch, Patrice Leconte, Eugène Green , Isild et Maïwenn Le Besco, Emmanuel Mouret, Jaques Nolot, Alain Raoust, Ulrich Tukur, Agnès Varda, Alain Guiraudie, Valérie Donzelli, Denis Dercourt et beaucoup d’autres. Le Festival du Film francophone est également un important lieu de rencontre avec le cinéma africain. Parmi nos nombreux invités : Gaston Kaboré, Mehdi Charef, Nouri Bouzid, Pierre Yaméogo, Ousmane Sembène, Yamina Bachir-Chouikh, Dany Kouyaté, Idrissou Mora-Kpai, Belkacem Hadjadji, Mweze Ngangura.

Compétition

Au sein de la compétition internationale pour les meilleurs premiers films et de la compétition pour courts-métrages, de jeunes réalisateurs francophones concourent en vue de différents prix. Les films de la compétition française concourent quant à eux pour un prix de soutien à la distribution d’une valeur élevée, qui a pour but d’amener le film dans les cinémas allemands.